Rechercher
  • Magali Crespin-Alliane

Pourquoi faire une séance d'hypnose après l'accouchement ?



Ce matin j'ai accompagné une maman qui a donné naissance, il y a 4 jours, à son troisième enfant. Elle était fragile et déroutée, tout en étant fière et forte. Elle a pleuré tout en voyageant intérieurement pour écouter, accueillir, apaiser, ressentir, comprendre. Nous avons ri, toutes les deux et avec les millions de femmes qui ont connu ces sentiments mêlés, intenses, sublimes. C'était merveilleux et puissant. Elle m'a inspiré ce texte, et je l'en remercie. Tout comme je remercie chaque femme que j'accompagne, car chacune m'apprend, chaque jour.


Un rendez-vous avec soi Je ne sais pas comment assez encourager les femmes que j'accompagne à ne pas négliger la séance post-accouchement ! Ce rendez-vous qui aura lieu quelques jours après la naissance, ce rendez-vous avec elle-même est utile, nécessaire, fondamental.

Car même si l'accouchement s'est parfaitement passé, cela n'en reste pas moins un moment fort. Pour l'esprit et pour le corps.


Durant l'accouchement, les femmes sont traversées par des émotions et des sensations puissantes, parfois des pensées qui peuvent leur laisser une impression d'étrangeté, d'incompréhension. Qu'elles rencontrent à ce moment-là leur force ou leur vulnérabilité, leur humanité ou leur animalité, il arrive qu'elles se découvrent comme elles ne se connaissaient pas. Et cela peut être troublant.


Écouter plutôt qu'étouffer Pouvoir mettre des mots sur son vécu de l'accouchement, ses perceptions, ses ressentis, est toujours apaisant. Ça l'est encore plus de les explorer, plutôt que de mettre un couvercle dessus, comme si cela n'avait pas existé.

Prendre en compte ce vécu, l'accueillir et le laisser s'exprimer métaphoriquement, symboliquement, puis se transformer, afin qu'il puisse délivrer ses bénéfices, est réparateur.


Revenir dans son corps Il en va de même pour le corps. Accueillir son corps dans ce qu'il a vécu, traversé, là où il a réussi…et parfois échoué, reconnaître qu'il peut avoir souffert, failli, qu'il peut faire mal, mais aussi qu'il est puissant, imprévisible, plein de ressources. Accepter qu'il a pu toucher ses limites ou bien les dépasser.

Et écouter ses blessures, le choyer dans ses nouvelles formes, accueillir le fait qu'il soit vide d'enfant à nouveau, se re-lier à lui. L'aider à se restaurer, à se reposer, le ré-habiter, se le re-présenter, c'est-à-dire mettre au jour, et mettre à jour, la représentation que l'on en a.


Se faire le cadeau de revenir à soi, totalement, nouvelle et entière, c'est aussi se préparer à la suite. Être pleinement présente à son enfant, et se remettre dans le mouvement de la vie sans se négliger.


Prenez soin de vous.

#hypnoseperinatale #accouchement #monpostpartum #hypnobirthing

credit photo : @mygreatestwonders

15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Nous suivre

  • Facebook - White Circle

Portraits : ©Thomas Mézières