top of page
Rechercher
  • Magali Crespin-Alliane

La part de l'embryon



Ces temps-ci plusieurs femmes que je reçois en séances vivent une phase d’attente : attente des résultats de la prise de sang post-transfert ou attente d’une échographie rassurante.


Et pour certaines ce n’est pas très confortable (et c’est un euphémisme).

Et souvent, je remarque que c’est parce qu’elles endossent toute la responsabilité d’un éventuel « échec » de la grossesse (je mets des guillemets à ce mot car c’est comme cela que ces femmes le vivent, mais on pourrait en parler longuement aussi).

Alors je questionne à chaque fois :

Et l’embryon dans tout ça ? Qu’est-ce que cela change si tu considères que ce début de vie qui est là n’est pas que de ta responsabilité ?

Qu’il te traverse comme il peut, comme il est, aussi longtemps qu’il le pourra ?

Qu’est-ce que cela change si tu lui donnes sa part ? Si tu le considères comme un petit début de vie autonome ? Si tu ne portes pas tout toute seule ?


Et toi, qu’est-ce que cela allège si tu donnes sa part à l’embryon ?


Crédit photo : Markus Blüthner

56 vues0 commentaire

Comments


bottom of page